Número total de visualizações de página

quarta-feira, 25 de maio de 2011

Pourquoi DSK n'a pas fui




La police new-yorkaise avait affirmé que l'ancien directeur général du FMI était parti précipitamment après l'agression sexuelle dont il est accusé.
Le Point a récupéré le billet de réservation du vol AF023 sur lequel Dominique Strauss-Kahn s'apprêtait à quitter New York quand il a été arrêté par la police. Depuis dix jours, ce billet est à l'origine de spéculations. Plusieurs médias américains et français ont affirmé que DSK avait modifié sa réservation peu de temps avant son départ, accréditant ainsi l'idée d'une fuite précipitée défendue par la police new-yorkaise. Le Point peut écrire, document à l'appui, que DSK a modifié son billet le 13 mai (ligne 37 du document), veille de l'agression sexuelle présumée, pour un départ le 14 sur le fameux vol AF023. Aucun autre changement n'a par la suite été effectué.

Autant d'informations qui figurent dans le système Amadeus, le logiciel d'enregistrement des passagers d'Air France. Ce changement d'avion s'expliquerait par la rencontre prévue, à Berlin, le 15 mai après-midi, entre l'ancien patron du FMI et la chancelière allemande Angela Merkel. Comme l'indique le document (ligne 36, 37), récupéré par Le Point, DSK, qui devait atterrir à l'aéroport Charles-de-Gaulle, dimanche 15 mai à 6 heures, avait prévu une correspondance pour Berlin à 12 h 55. Un retour sur Paris était prévu le 18 mai par le vol AF7192 Bruxelles-Paris.
Le 15 mai, à son arrivée à Paris, l'ex-directeur général du FMI avait une escale obligée de sept heures à l'aéroport Charles-de-Gaulle. Il devait en profiter pour faire un détour par son appartement parisien.

(Le Point 25 Mai 2011)

Sem comentários:

Enviar um comentário