Número total de visualizações de página

terça-feira, 3 de setembro de 2013

Le train du pétrole ne passe plus

Le 6 juillet, 72 wagons remplis de pétrole brut ont déraillé puis explosé dans la petite ville de Lac-Mégantic au Québec. Une bonne partie de la ville a été réduite en cendres et 47 personnes ont trouvé la mort.
Il a fallu des jours pour éteindre les flammes. Quelque 30 bâtiments dans la ville ont été détruits. Et sans beaucoup d'espoir de retrouver des survivants, il était temps de déterminer ce qui avait si horriblement mal tourné.
Les autorités pensent aujourd'hui que le conducteur qui a garé le train n'a pas serré correctement les freins avant de partir pour la nuit. Le train a commencé à rouler lentement, avant de prendre de plus en plus de vitesse.
Ce wagon était la propriété de Montreal, Maine and Atlantic Railway (une filiale de Rail World, basée aux Etats-Unis). Il transportait du pétrole du Dakota du Nord vers la gigantesque raffinerie d'Irving Oil à Saint John, New Brunswick.
__________________________
Comment faire pour avoir le PEA parfait !
Découvrez...
- Les 5 valeurs à éliminer TOUT DE SUITE de votre portefeuille...
- Comment éviter les erreurs et les pièges les plus communs qui guettent tout investisseur en PEA...
- Ce que vous devez faire sur les valeurs que vous avez sans doute déjà en portefeuille...
... Et tout ça pour moins de 11 centimes par jour !
__________________________
La raffinerie de Saint John est l'une des 10 plus grandes d'Amérique du Nord. Elle est située près du terminal pétrolier de Canaport, qui accueille également des ultra-gros porteurs (ULCC) chargés de pétrole provenant en majeure partie d'Arabie Saoudite et de Mer du Nord.
La raison pour laquelle le pétrole voyageait vers la raffinerie d'Irving en train révèle quelque chose de très significatif au sujet de ce secteur. Le désastre de Lac-Mégantic pourrait signifier la fin d'une époque dans le transport pétrolier... et une occasion de profiter de ce changement pour obtenir de beaux dividendes à bon prix. 

-  
La fin des wagons-citernes 
Les trains sont récemment devenus une solution idéale pour les producteurs dans des champs en développement : ils leur permettent d'acheminer leur pétrole vers les raffineurs dans des endroits où les pipe-lines existants ont une capacité additionnelle limitée.
En 2000, le transport ferroviaire de pétrole brut ne représentait que 9 000 wagons. En 2012, ce chiffre avait été multiplié par 25 environ, à plus de 233 811 wagons.
Cette augmentation rapide provoque également une hausse du nombre d'accidents. Selon le Conseil américain de sécurité des transports, les accidents ferroviaires se multiplient. Au cours des dernières années, des personnes sont mortes après l'explosion de wagons-citernes pétroliers en Illinois, dans le Wisconsin et en Pennsylvanie.

C. A.

Sem comentários:

Enviar um comentário