Número total de visualizações de página

quarta-feira, 27 de março de 2013

Chine-Afrique : autour des matières premières, la coopération se resserre...


Le prix spot du minerai de fer expédié vers la Chine a baissé de 14,2% au cours du dernier mois. Les courtiers, se basant sur la surcapacité de l'industrie chinoise de l'acier, tablent même sur des prévisions encore plus basses. C'est soit une bonne nouvelle pour les anticonformistes qui aiment acheter des actifs bon marché et détestés... soit une validation de la thèse avancée par Greg Canavan selon laquelle le secteur financier chinois est au bord d'une démolition contrôlée qui aura des répercussions jusque sur le marché des actions australien.

Heureusement qu'Alex Cowie, l'éditeur de la lettre d'information Diggers and Drillers, n'est pas dans nos bureaux actuellement ! Il riposterait avec son contre-argument favori à propos d'un nouveau coup de pouce sur le marché haussier des matières premières. Alex est en ce moment à Hong Kong pour essayer de deviner où les Chinois stockent tout leur or. Il envoie cette note depuis une conférence à laquelle il assiste :

"Je ne voulais surtout pas rater la conférence de Robert Friedland ce matin. Il présentait son entreprise, Ivanplats Ltd. Il faut que j'étudie ça de plus près mais, si j'ai bien compris, il a des projets énormes ou 'bouleversants', comme il les appelle".

"Le principal projet est une mine de platine, palladium, rhodium, or, cuivre et nickel en Afrique du Sud qu'il décrit être plus grande que les deux entreprises aurifères mondiales -- Barrick Gold et Newmont -- ensemble. Il est du genre à grossir le trait ! Alors que la largeur du filon de platine est en moyenne d'un mètre, il le décrit comme étant d'une épaisseur de 20 mètres".
"Il dit aussi que c'est le plus grand actif de métaux précieux au monde pour les cents prochaines années".
__________________________
Quel est le secret partagé par tous les investisseurs les plus célèbres de l’Histoire ?
De John Templeton à John Rockefeller en passant par George Soros et Warren Buffett, découvrez l’un des secrets les mieux gardés de l’histoire de l’investissement...
... et rejoignez les rangs de ceux qui en profitent pour engranger des gains pouvant aller jusqu’à 300%, voire plus !
__________________________
"Les deux autres mines du groupe sont un projet de cuivre et un projet de zinc en République Démocratique du Congo. Toutes deux semblent immenses. Je ne sais pas comment il les découvre -- comment il découvre ces actifs ridiculement énormes tout le temps".

"C'est lui qui a fait lancer et exploiter la mine d'Oyu Tolgoi (avec l'aide quand même de Rio Tinto) en Mongolie".

"Il est également très optimiste sur une croissance en Afrique subsaharienne pour les 10 prochaines années. Selon lui, cela pourrait ressembler à l'histoire chinoise en termes d'urbanisation et d'industrialisation -- ce qui conduirait la région à devenir une source de demande et pas uniquement une source de matières premières. 

L'Ethiopie, le Mozambique, la Tanzanie, le Congo, le Ghana, la Zambie et le Nigeria devraient compter parmi les 10 premiers pays de la première moitié de cette décennie. C'est intéressant".

"Qui aurait deviné que l'Ethiopie est la troisième économie à la croissance la plus rapide au monde ? C'est également là que la Chine a construit le nouvel immeuble de l'Union africaine et c'est le pays qui a vu beaucoup d'investissements directs étrangers en provenance de Chine. Peut-être y a-t-il un lien ?"

"Et lorsqu'on demande à Friedland si l'Afrique du Sud ou la République Démocratique du Congo sont des endroits risqués pour faire des affaires, il rétorque qu'il préfère se trouver dans ces pays plutôt qu'en Australie : 'Vous faites confiance aux rouquins, vous ?'"

Nous avons entendu parler des investissements chinois en Afrique au cours de notre dernier voyage en Afrique du Sud en octobre. Le fait est que la langue utilisée par défaut à l'assemblée générale de l'Union Africaine n'est pas l'anglais ni le français. C'est le mandarin.
Et ça, c'est intéressant.

C. A.


Sem comentários:

Enviar um comentário