Número total de visualizações de página

quarta-feira, 17 de abril de 2013

Or contre Apple : un graphique intéressant

Si vous faites partie de ceux qui possèdent un agenda, marquez d'une croix la date d'aujourd'hui. Dans 10 ans, vous regarderez ce jour et serez étonnés de ce que les gens disaient. Ce qui sera encore plus étonnant est que certaines personnes faisaient exactement ce qu'il ne fallait pas faire au bon moment. Je développerai ce point ultérieurement.
D'abord, les faits. Le prix de l'or en dollar américain a une nouvelle fois chuté. Sa baisse de 13% sur deux jours consécutifs est la plus importante depuis trente ans. Au moment où j'écris ces lignes, la chute continue. L'or a dégringolé comme un poids mort.
Il n'est pas le seul. Les actions ont repris du terrain depuis, mais le S&P 500 a perdu 2,3% cette semaine. Le Dow Jones Industrials a connu sa plus grosse perte sur une journée depuis les élections présidentielles américaines de novembre dernier. Au sein des secteurs du S&P, les matériaux et l'énergie ont reculé de près de 4%. Que se passe-t-il ?
La chute du secteur des matériaux et de l'énergie n'a pas été accompagnée par celle du secteur financier. Les titres financiers ont baissé mais pas autant que tout ce qui est lié aux matières premières. Cela vaut la peine de le noter. Il existe au moins quelques secteurs du marché qui tiennent compte des événements sous-jacents dans l'économie réelle.
L'énergie et les matériaux ne sont pas des secteurs portés par l'enthousiasme que suscite encore plus d'assouplissement quantitatif par la Réserve fédérale. En fait, la chute des matières premières et de la plupart des valeurs des industries extractives peut être vue comme une condamnation par le marché des "vertus salutaires" du QE. Si l'assouplissement quantitatif parvient à remettre sur pied les valeurs financières et les bénéfices financiers, il n'a absolument aucun effet sur l'état de santé de l'économie réelle.
__________________________
Les places ont commencé à se remplir...
... N'attendez pas pour réserver la vôtre !
Ce sera l'événement de ce printemps : la conférence A la recherche du rendement perduse déroulera le 24 mai 2013 à Paris.
Philippe Béchade, Simone Wapler, Eric Lewin, Mory Doré et de nombreux autres seront présents pour répondre à des questions cruciales : où trouver du rendement sûr et solide en ce moment ? Comment le protéger de la répression fiscale ? Comment éviter les pièges à épargne tendus aux investisseurs ? (Et bien d'autres encore !)
Réponses le 24 mai -- réservez vite : il suffit de cliquer ici...
__________________________
Il est à remarquer que tous ces mouvements du prix de l'or, des matières premières et du marché boursier ont eu lieu avant deux explosions proche de la ligne d'arrivée du marathon de Boston lundi après-midi. Au fil des ans, les marchés sont devenus moins sensibles à ce type d'événements, en partie parce que moins d'événements de ce genre ont eu lieu, du moins aux Etats-Unis et en Europe.
Les explosions à Boston contribueront certainement à semer peur et incertitude sur les marchés. Ces 10 dernières années, ces deux sentiments se sont habituellement accompagnés d'une hausse du prix de l'or. Mais actuellement, l'or est au beau milieu d'une liquidation épique.

*       Qui vend et pourquoi ? 
Voilà des questions intéressantes. Mais au final, personne ne peut y répondre. Ce pourrait être des fonds spéculatifs qui étaient à l'achat sur l'or ou qui utilisaient l'or comme contrepartie pour des investissements à effet de levier sur des actions. Ce pourraient être les détenteurs de positions larges dans des ETF. Cela pourrait être de la manipulation. Cela pourrait être de la panique. Observons toutefois le graphique ci-dessous, qui compare le cours d'Apple (en noir) et de l'or (en jaune) ces derniers mois.

Le titre Apple a reculé de 34,54% au cours des huit derniers mois. Ces deux derniers jours, le prix de l'or a baissé de 16,45%. Lequel des deux s'est effondré ? Ou bien les deux ont-ils simplement subi une correction ? Notre ami Marc Faber a observé cela (c'est lui qui a inspiré le graphique) lors d'une interview à Bloomberg TV :
"J'adore les marchés. J'adore le fait que l'or finisse par chuter. Cela offrira une excellente opportunité d'achat. Je voudrais juste faire un commentaire".
"En ce moment, beaucoup de gens voient le prix de l'or à la baisse. Mais si nous observons les chiffres, nous enregistrons aujourd'hui en baisse de 21% par rapport au plus haut de septembre 2011. Apple a reculé de 39% par rapport au plus haut de l'année dernière".
"Parallèlement, le S&P n'est même pas à 1% au-dessus de son plus haut d'octobre 2007. Durant cette même période, même après la correction d'aujourd'hui, l'or est en hausse de 100%. Le S&P est en hausse de 2% par rapport au plus haut de mars 2000. L'or est en hausse de 442%".
"Je suis donc heureux que nous ayons une vente massive qui entraînera une forte baisse. L'or pourrait être à 1 400 $ ou aujourd'hui à 1 300 $ mais je pense que le marché haussier de l'or n'est pas terminé".
"On ne peut être sûr de rien mais, selon moi, les fondamentaux de l'or restent intacts".
Il y a encore beaucoup à dire, comme nous le verrons vendredi...

C. A.

 

Sem comentários:

Enviar um comentário